La parit chez les tres vivants : SUITE

 ::   ::   :: 

      

mumayaz La parit chez les tres vivants : SUITE

   kolab 07, 2008 9:20 am

1. La parit chez les tres vivants :
Les hommes et les animaux se reproduisent par accouplement entre un mle et une femelle. On parle de reproduction sexue et en gnral, le mle et la femelle sont deux tres distincts. Cependant chez certains animaux primitifs, on trouve des cellules mles et des cellules femelles chez un mme individu qui change alors ses cellules mles avec un autre individu. Lors de la reproduction sexue, la fcondation peut avoir lieu lintrieur du corps ou lextrieur. Quant aux organismes animaux plus primitifs, ils se reproduisent par scissiparit ou par bourgeonnement ou encore par fragmentation, rgnration ou parthnogense (c'est--dire sans fcondation). Et tout ceci est connu sous le nom de reproduction asexue. Il arrive quun mme animal change de type de reproduction (sexue et asexue) au cours de sa vie.

Daprs notre connaissance de lexistence de deux lments de couple dans les briques lmentaires de la matire ainsi que dans les particules lmentaires, nous pouvons affirmer que le principe de la parit est effectivement ralis dune certaine faon dans la reproduction asexue.

Chez les vgtaux, lexistence de deux lments de couple apparat clairement chez les plantes fleurs dont le nombre despces slve au moins 250 000 espces. Leurs fleurs, qui proviennent de louverture des bourgeons, portent les organes de reproduction. Il sagit des cellules mles et femelles, les gamtes, prsents soit dans une mme fleur, soit dans des fleurs diffrentes dune mme plante. Il existe aussi des plantes mles et des plantes femelles.

La fcondation des plantes fleurs aboutit la production de graines contenant lembryon dune nouvelle plantule, ainsi quune rserve de nutriments dtermine par le Crateur. Les graines sont gnralement conserves dans un fruit, et dans certains cas, les graines sont elles-mmes le fruit.
Quant aux plantes qui ne produisent pas de fleurs, elles se reproduisent de deux faons : par reproduction sexue et par reproduction asexue, en deux tapes dun mme cycle appel le cycle dalternance des gnrations. Lors de la premire tape, la plante produit des gamtes mles et femelles. Les gamtes mles se sparent pour se dplacer en milieu aqueux et rejoindre un gamte femelle qui sera fcond. Lors de la deuxime tape, la plante produit les cellules reproductrices appeles les spores qui se dispersent maturit, et produisent dautres plantes dans des milieux favorables.

2. La parit dans les gamtes mles et femelles :
Le Crateur (exalt soit-Il) a donn au corps du mle ayant atteint la pubert, la facult de produire des cellules sexuelles mles appeles spermatozodes. De mme que la femelle produit des ovules partir de la pubert. La fusion de ces deux gamtes mle et femelle produit une goutte de sperme mlange qui, une fois implante dans la paroi utrine, commence se diviser rgulirement par la volont divine pour donner naissance un nouveau-n.

3. La parit dans les gamtes mles (les spermatozodes):
Chaque spermatozode contient un chromosome sexuel, soit un chromosome X fminin, soit un chromosome Y masculin. Lovule contient le chromosome fminin X, tandis que le spermatozode contient soit le chromosome masculin, soit le chromosome fminin. Si lovule est fcond par un spermatozode contenant un chromosome Y, on obtiendra un ftus mle, et sil est fcond par un spermatozode contenant un chromosome X, on obtiendra un ftus femelle, selon la volont divine.
Ainsi si lovule et le spermatozode constituent les deux lments dun couple, on constate qu lintrieur du spermatozode existent aussi deux lments de couple.

4. La parit dans les chromosomes
Les chromosomes sont prsents dans les noyaux cellulaires et ont laspect de fils enchevtrs de chromatine. Ils donnent au noyau laspect dun canevas, ou un aspect granuleux. Ces chromosomes sont en grande partie composs dacide dsoxyribonuclique (ADN) qui porte le matriel gntique de la cellule, ainsi que dun certain nombre de protines en proportions peu prs gales. Chaque chromosome (dont le nombre est lun des facteurs dterminant lespce) est compos de deux filaments fixs entre eux en un point minuscule appel centromre. Le centromre est situ en un point prcis sur chaque chromosome, parfois proche du milieu des deux chromosomes, mais le plus souvent au voisinage de lune de ses extrmits. Ainsi lexistence des chromosomes en paires, est un nouvel exemple remarquable de la parit prsente partout dans la cration.

5. La parit dans les gnes :
Les gnes sont repartis sur chacun des chromosomes sous forme de fragments dADN. Et l aussi il y a de faon vidente parit, puisque pour un gne provenant du pre du ftus, il y en a un autre provenant de sa mre.

6, 7 et 8. La parit dans la structure molculaire de lADN, dans la structure de ses parois et dans les barreaux dchelle de sa double hlice :
Chaque molcule dADN a une structure en double hlice (structure ressemblant une chelle de corde torsade). La parit y apparat sur ses deux cts forms de molcules de sucre appeles dsoxyribose et de molcules de phosphate. La parit est aussi prsente au niveau des barreaux de cette chelle de corde torsade: chaque barreau est compos dune paire de bases azotes qui sont au nombre de quatre : ladnine A, la thymine T, la guanine G, et la cytosine C. Les deux premires (A et T) sont lies pour former une paire, et les deux dernires (G et C) galement. Ainsi chaque paire forme un barreau de lchelle dADN. Chaque barreau est ainsi compos de deux nuclotides forms chacun dune base azote soutenue par une paire de sucre et de phosphate. Ceci vient nouveau confirmer la parit prsente dans la cration au niveau macroscopique comme au niveau microscopique.

9 et 10. La parit dans la structure des acides amins et des protines :
Les acides amins constituent lunit fondamentale des diverses molcules protiniques dont est compose toute crature vivante.
Les acides amins sont des acides gras qui sont gnralement facilement solubles dans leau. A ltat cristallis, ils ont une activit optique due leur structure molculaire comprenant sur latome de carbone, quatre groupements diffrents : un groupe amino NH2, un groupe carboxyle COOH, un groupe acide R, et un atome dhydrogne H. La molcule ne possde donc pas de symtrie, et ses groupements autour de latome de carbone peuvent bouger et changer leurs positions. Le groupe amino peut donc prendre des positions diffrentes par rapport au groupe carboxyle. Puisque la molcule dacide amin ne comporte pas de symtrie, chaque molcule dacide amin peut exister sous deux configurations, lune faisant tourner le plan de polarisation de la lumire vers la droite (on parle alors de molcule dextrogyre) et lautre vers la gauche (molcule lvogyre). Or on a constat que les acides amins prsents dans toutes les cratures vivantes, (vgtales, animales et humaines) sont du type lvogyre. Lorsque la crature meurt, les acides amins lvogyres prsents dans ses restes se mettent rarranger leurs atomes lintrieur de la molcule pour se transformer en molcules dextrogyres en proportion donne, de sorte que les deux configurations atteignent des proportions gales. Ce mlange obtenu est optiquement inactif. On lappelle mlange racmique, et il constitue un exemple de parit dans le monde microscopique.

La proportion des deux configurations dextrogyre et lvogyre dun acide amin dans les restes dune plante, ou dun animal, ou dun homme, peut servir dterminer la date de sa mort avec une grande prcision.
On connat vingt acides amins diffrents participant la structure des protines, et chacun dentre eux existe dans deux configurations. En liant ces vingt acides amins, on peut construire plus dun million de protines diffrentes. La cellule vivante dans le corps humain a la capacit de produire 200 000 diffrentes sortes de protines et chacune de ces protines peut avoir une configuration dextrogyre ou lvogyre. Cest la configuration lvogyre qui est prsente chez toutes les cratures vivantes.

De mme que les nuclotides, les plus petites units dADN et dARN sur les chromosomes, existent sous deux configurations lvogyres et dextrogyres. Chez toutes les cratures vivantes, cest la forme dextrogyre qui est prsente.
De surcrot, chaque protine a son antiprotine, et tout corps compos de protines a un anticorps. De plus il existe des protines constructrices et des protines destructrices.

11 17. La parit dans la matire et dans ses composs :
La parit est apparente dans les composants de la matire constitus dions chargs positivement, les cations, et dions chargs ngativement, les anions.
De mme quelle apparat dans la composition de latome comprenant un noyau charg positivement, tandis que les lectrons qui tournent autour du noyau portent une charge ngative.
On sait aujourdhui que la matire est constitue dune trentaine de catgories de briques fondamentales qui ont toutes un double : pour chaque particule lmentaire de la matire, il existe une antiparticule. De mme quil existe la matire et lantimatire. Lorsquune particule et son antiparticule se rencontrent, elles sannihilent mutuellement car elles nexistent plus sous forme de matire mais se transforment en nergie qui annonce lanantissement de la matire. Cest de l que proviennent lexistence et le nant. On peut ainsi avoir cration partir du nant, c'est--dire une cration sans quil y ait de matire au dpart, ainsi quun retour au nant. Et seul Allah (exalt soit-Il), le Crateur en a le pouvoir. De mme lnergie a, sous toutes ses formes, une nergie correspondante oppose : le positif et le ngatif en lectricit, le diple magntique (ple nord et ple sud). Mme la lumire prsente une dualit vidente puisquelle se propage parfois sous forme ondulatoire et parfois sous forme corpusculaire.

On a galement constat que la matire et lnergie sont deux aspects dune mme ralit dont lessence unique atteste de lunicit du Crateur (exalt soit-Il). Lexistence des briques lmentaires de la matire en paire, et leur transformation en nergie en paires galement, ainsi que la possibilit de retransformer lnergie en matire, confirme la cration de lunivers partir du nant et la possibilit de son anantissement.
Ainsi la parit est prsente dans tous les aspects de la cration, de linfiniment petit linfiniment grand. De sorte que lunicit absolue est exclusivement le propre du Crateur au dessus de Sa cration. De mme, lunit de structure observe dans la cration confirme lunicit du Crateur (exalt soit-Il).

Toute particule de latome possde une antiparticule. Ces particules et leurs antiparticules constituent la matire et lantimatire. Les antiparticules possdent toutes les proprits des particules inverses, charge lectrique, magntisme, spin. Et ces particules et antiparticules ne peuvent coexister au mme endroit sans sannihiler.
Gloire Celui qui cra toute chose en couples, attestant ainsi quIl est le Seigneur, et quIl a le monopole exclusif de lunicit absolue au dessus de ses cratures. Gloire Lui qui cra la matire et lantimatire, lnergie et lnergie oppose correspondante, en mme quantit et en mme temps, afin de nous montrer la cration partir du nant, et la possibilit de lanantissement.

Gloire Lui qui a spar la matire de lantimatire, afin quexiste cet univers vaste, la structure minutieuse, au mouvement parfait, o tout est rgl la perfection, et o tout est bti selon un modle unique, qui atteste de lunicit de Dieu. Gloire Lui qui retient lantimatire jusqu' ce que, par Sa volont, lunivers disparatra lorsquIl rassemblera matire et antimatire par Son ordre. De mme que par Sa volont, Il peut ressusciter toute chose en sparant la matire de lantimatire. LorsquIl dcide une chose, Il dit seulement: Sois, et elle est aussitt.
Gloire Lui qui imposa cette vrit et dit : ce qui peut tre traduit comme : Et de toute chose Nous avons cr [deux lments] de couple. Peut-tre vous rappellerez-vous? (TSC, Adh-Dhriyt Qui parpillent: 49)

Voila donc une vrit que la science na commenc entrevoir quau cours des dernires dcennies du vingtimes sicle, et qui figure dans le Coran rvl au dernier des prophtes et messagers il y a 1 400 ans. Il ne subsiste donc aucun doute sur le fait que le Saint Coran est la parole divine, la parole du Crateur. De mme que ceci confirme la vracit de la prophtie et du message du dernier des messagers Mohammed Ibn Abdillah. Que les prires et les saluts soient sur lui ainsi que sur sa famille et ses compagnons et sur ceux qui ont suivi sa voie et qui ont invoqu Dieu comme lui, jusquau jour du jugement dernier. Louanges Dieu Seigneur de lunivers.



[1] TSC : Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu' prsent de la sourate sus mentionne. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de rvlation du saint Coran. (NdT)

[2] Formule qui dbute toutes les sourates excepte la 9me (NdT)
avatar
kolab
*** ***

: 83
:
: 30/03/2008

    

      

- 

 ::   ::   :: 

 
: